Georges Chauvel : une oeuvre, un artiste

Une statue Art déco au château

UNE OEUVRE, UN ARTISTE

Chauvel

La statue : Femme endormie

 

1934

100 x 200 x 58 cm

1600 kg

Marbre blanc sur socle de pierre

Don Madame Georges Chauvel, 1973

Autres titres : Nu couché, Nymphe endormie

Œuvre exposée au Salon d’Automne (Grand-palais) en 1935

Chauvel_Georges

L’artiste : Georges Chauvel

 

Georges Chauvel, né à Elbeuf en 1886, étudie la sculpture aux Beaux-Arts de Rouen pendant trois ans dans l’atelier de Alphonse Guilloux. Il s’inspire également de l’œuvre de Rodin et de Bourdelle. Artiste-soldat pendant la Première Guerre mondiale, il se fait connaître en sculptant le buste du Général Mangin (1916), le Lanceur de grenade (1917). Sa carrière de sculpteur prend sa véritable dimension après 1918 : il expose pour la première fois aux Salon des Indépendants en 1919, et participe très régulièrement aux grands salons dont le Salon d’automne. Auteur de nombreux monuments aux morts (Villemomble, Gisors, Long dans la Somme), il reçoit plusieurs commandes de l’État et de la Ville de Paris.

 

En 1919, il s’installe rue Lhomond à Paris Ve. Son sujet de prédilection est le nu féminin dans l’esprit néo-classique de l’Entre-Deux-Guerres. Il exerce parallèlement le métier de créateur de modèle en céramique. En 1936, il s’établit au Val-Saint-Germain (Essonne) et continue de produire jusqu’en 1949. Après 1945, il restaure les statues du parc de Versailles. Sa tombe est surmontée de l’une de ses œuvres. Il est enterré au cimetière du Val-Saint-Germain où sa tombe était surmontée de l’une de ses œuvres, avant d’être volée.

 

Ses œuvres sont exposées dans nombres de musées : Musée de la Piscine, Roubaix ; Musée des Années Trente, Boulogne-Billancourt ; Musée de l’Armée, Paris.

Les sculptures de Georges Chauvel ont été photographiées par Marc Vaux (1895-1971), célèbre photographe d’œuvres d’artiste.