Projet

Découvrez les coulisses du projet, de sa naissance à sa mise en oeuvre

HISTORIQUE DU PROJET

Vue d'un panneau d'interprétation © Musée du château de Dourdan
Vue d'un panneau d'interprétation © Musée du château de Dourdan

Première phase

Une étude de faisabilité et de programmation pour la valorisation du château est confiée par la Ville en 2013 au cabinet Médiéval. Un phasage est établi : en 2015, la courtine nord devant laquelle sera établi le futur bâtiment d’accueil, bénéficie d’un chantier de restauration Monument Historique.

En 2016, sur les murs du château sont apposés 22 panneaux historiques et pédagogiques. Ils mettent l’accent sur les caractéristiques de cette forteresse construite par Philippe-Auguste, les bâtiments disparus (logis royal, chapelle…)…

Mise en valeur patrimoniale, vue axonométrique © Soja Architecture
Mise en valeur patrimoniale, vue axonométrique © Soja Architecture

Deuxième phase

Une deuxième phase en 2018-2019 concerne la construction d’un bâtiment d’accueil à vocation pédagogique le long de la courtine nord, à l’emplacement d’un bâtiment médiéval. Il s’articulera avec le rez-de-chaussée du musée dont la muséographie sera modernisée.

Cette nouvelle structure tout en bois et verre, totalement réversible et sans impact pour le sous-sol archéologique, abritera un accueil, des toilettes aux normes P.M.R., une salle de projection et une salle pédagogique pour les groupes scolaires, des conférences, des expositions…

Extension, vue extérieure, cour du figuier © Soja Architecture

Troisième phase

Une troisième phase concernera la valorisation de la cour pour redonner de la force et du sens à l’espace central afin qu’il participe à la compréhension du site et au plaisir des yeux.

Ultérieurement, le projet prévoit la réhabilitation du châtelet sud, bâtiment médiéval servant actuellement de réserves et de toilettes, afin de faire découvrir la superbe voûte en cul de four et le couloir de tir du Moyen Age.

LES MAÎTRES D’ŒUVRES

Portrait des architectes © Soja Architecture

Le cabinet d’étude SOJA

En décembre 2016, la Municipalité a désigné le cabinet SOJA Architecture pour la maîtrise d’œuvre concernant la construction d’un bâtiment réversible et non impactant, le long de la courtine nord. Soja a été créé par deux ex-étudiants de l’école d’architecture de Marne la Vallée, Sonia Leclercq et Jean-Aimé Shu. La direction du projet est assurée par Sonia Leclercq, architecte du Patrimoine.

Le traitement paysagé est confié à Jeanne Roche paysagiste DPLG, Omnibus Paysage.

La note méthodologique de l’équipe SOJA répond aux enjeux posés :

  • améliorer l’accueil et les accès, notamment pour les publics en situation de handicap, les seniors, les jeunes enfants, en créant un bâtiment d’accueil et un parcours de plain-pied
  • créer un « bâtiment-observatoire » où les transparences et les vues offertes sont primordiales
  • mettre en valeur tout autant le passé médiéval que la personnalité de Joseph Guyot, son œuvre d’historien et d’érudit du XIXe siècle
  • proposer une muséographie conçue comme un parcours d’interprétation

En 2016, les équipes Soja et Omnibus Paysage ont été lauréates des Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes décernés par le Ministère de la Culture. Cette sélection a lieu tous les 2 ans et a pour but d’aider les jeunes architectes et paysagistes de moins de 35 ans à s’insérer professionnellement.

David Lebreton et son équipe en charge de la scénographie

L’équipe regroupe David Lebreton, scénographe/muséographe indépendant depuis 2012, qui œuvre au sein de l’Atelier collectif. Il est secondé par l’historienne de l’Art Julie Aycard. Il est chargé de la muséographie du nouveau bâtiment et du rez-de-chaussée du musée.

LE PROJET

Un projet subventionné

Le projet de valorisation du château et du musée de Dourdan est subventionné par la Région Île-de-France, le Département de l”Essonne ainsi que la DRAC Île-de-France.

Le mécénat du Crédit Agricole

Le Crédit Agricole Île-de-France Mécénat apporte son concours aux patrimoines et aux jeunes talents franciliens en soutenant tout particulièrement les projets conjuguant ces deux dimensions. Le chantier de revalorisation du château de Dourdan, confié à une jeune équipe, s’inscrit dans cette logique et bénéficie donc du soutien financier du Crédit Agricole au titre du mécénat.